La championne de l’UFC Valentina Shevchenko ne « rétrogradera » pas à la boxe : je ne…


La tendance actuelle dans les sports de combat et les combats de prix est celle des combattants MMA qui passent à la boxe. Certains d’entre eux ont lamentablement échoué, tandis que d’autres, comme Anderson Silva, se débrouillent bien dans ce qui semble être une résurgence de carrière.

Les salaire potentiel dans un match de boxe de haut niveau, c’est ce qui attire beaucoup de ces combattants. Mais quelques autres, comme la championne des poids mouches de l’UFC, Valentina Shevchenko, ne sont pas aussi intéressés par l’idée et préfèrent le package complet offert par les arts martiaux mixtes.

« Je ne vois pas pourquoi je dois le faire. J’ai, genre, 12 combats de boxe professionnelle et je l’ai fait. Je sais exactement ce que l’on ressent », a déclaré Shevchenko à Ariel Helwani dans un récent épisode de L’heure du MMA.

«Pour moi, être champion de l’UFC, combattre dans les arts martiaux mixtes, style universel, quand la technique est primordiale, c’est comme si vous connaissiez en fait toutes sortes d’arts martiaux. Tu es parfait boxeur, tu es parfait combattant de Muay Thai, Taekwondo, tu es parfait grappler, catcheur… tu es tout. Tout dans les arts martiaux.

« Aller à la boxe, c’est un peu comme, ‘Tu peux ! Pourquoi pas?’ Mais pour moi, c’est un peu un déclassement.

Alors que la plupart des combattants de MMA passent à la boxe dans l’espoir d’un meilleur salaire, l’état de la rémunération dans la boxe féminine et les arts martiaux mixtes féminins est tout le contraire. Des champions de boxe décorés comme Claressa Shields et Holly Holm sont passés au MMA, avec l’ancien réprimande à plusieurs reprises le sport « sexiste » pour ne pas payer assez les boxeuses.

Shevchenko défendra le titre féminin des 125 livres pour la sixième fois contre Lauren Murphy à l’UFC 266 le 25 septembre.



Article original

Posted In MMA