Aljamain Sterling revendique le statut de champion de l’UFC et dit aux critiques d' »aller…


Allez-y et visitez le profil Twitter d’Aljamain Sterling et cliquez sur n’importe quel tweet. Vous trouverez au moins deux réponses de personnes aléatoires l’appelant différentes variantes d’un « acteur » ou d’un « faux » champion. Tout cela découle toujours de sa victoire controversée contre Petr Yan à l’UFC 259 en mars.

Alors qu’il a été fortement critique de Yan, le « Funkmaster » était assez discret dans ses déclarations précédentes au sujet de sa victoire décevante. Mais après avoir été trollé sans arrêt au cours des six derniers mois, il riposte maintenant.

Lors de sa comparution de lundi sur L’heure du MMA, Sterling a expliqué comment il est passé de diplomate à finalement donner à ses détracteurs le majeur proverbial.

Pour voir le photo et je pense, genre, c’est ce que je faisais, genre, parader avec la ceinture, ce qui n’est pas ce que je faisais. J’ai seulement commencé à faire ça quand les gens ont commencé à me faire chier pour mes amis et ma famille en me disant de prends une photo avec eux. Et parce qu’ils l’ont posté – je ne l’ai jamais posté – je suis devenu le méchant.

Et à ce moment-là, je me suis dit : « Alors je vais continuer à m’expliquer pour que les gens continuent d’ignorer ce que je dis ? » Alors je me suis dit : ‘Tu sais quoi ? Je vais prendre des photos de la ceinture. Voici. Je suis le champion.’ Parce que devinez quoi ? Je suis le champion !

Les gens me détestaient parce que je me promenais avec la ceinture avec laquelle je ne me promenais jamais. Je suis confus. J’ai laissé la ceinture dans la cage et elle s’est présentée chez moi, et je me fais troller ? Vous savez quoi, retournons le script et énervons les gens. Attisons un peu la flamme.

Si c’est pour ça que les gens vont me foutre de la merde, autant m’amuser avec ça, au lieu de « Non, je suis désolé les gars, ce n’était pas… » Allez vous faire foutre ! Allez vous faire foutre ! C’est ce que j’ai ressenti.

Les combattants géreront différemment les tirs illégaux. Il y en a peu qui vont prenez-le dans la foulée et continuez – même si cela n’est peut-être pas la chose la plus intelligente à faire – tandis que d’autres se concentreront sur l’application des règles. Sterling est plus sur ce dernier, et il explique en outre pourquoi.

Si vous avez une compétition et que vous respectez les règles – dans les séries éliminatoires, la NFL, il y a des heures supplémentaires, et vous commettez une faute, un mouvement illégal, vous êtes pénalisé. Que ce soit pour la ceinture… Et les gens veulent dire que vous ne devriez pas pouvoir gagner une ceinture, alors vous ne devriez pas pouvoir gagner un combat. Parce qu’un combat reste un combat, qu’il s’agisse d’un championnat ou non.

J’avais juste besoin de donner un sens, et alors je pourrais être, comme, ‘OK, je comprends d’où vous venez.’ Donc, qu’il y ait ou non un titre en jeu, le gars obtient DQd. Et je pense que c’est la chose intelligente et juste à faire parce que les gars s’en tirent avec toutes ces fautes.

En fait, j’ai été surpris que l’arbitre (Chris Tognoni) ait pris un point à l’adversaire de Sam Alvey (Wellington Turman) et en ait pris un autre lorsqu’il l’a de nouveau poussé dans l’œil. J’étais genre ‘Dieu merci !’ parce que nous voyons enfin des gens être pénalisés pour leurs actions, des choses qui ont changé le résultat du combat. Donc, vous devriez obtenir des cadeaux à chaque combat ? Ça n’a aucun sens.

Sterling aura l’occasion de faire taire ses détracteurs et de légitimer sa victoire au championnat très contestée lors de son match revanche contre Petr Yan à l’UFC 267 le 30 octobre.





Article original

Posted In MMA