« Si j’atterris sur quelqu’un, je l’assommerai »


Francis Ngannou pense qu’il a le pouvoir d’assommer n’importe qui, y compris Anthony Joshua.

Le vendredi 8 mars, l’ancien champion des poids lourds de l’UFC revient sur le ring à cinq mois de sa performance acclamée par la critique contre le tenant du titre WBC. Tyson Fureur en octobre. Bien qu’il ait échoué, subissant une décision partagée très serrée et hautement contestable, la performance de Ngannou a été suffisamment bonne pour le placer à la 10e place du classement WBC.

De retour à Riyad, Ngannou affrontera le meilleur concurrent Anthony Joshua dans un combat bien surnommé. Chaos à élimination directe.

Parler avec Andy Scott de Sky Sports Quelques jours avant leur match très attendu à la Kingdom Arena, Ngannou a partagé un aperçu de son camp d’entraînement et de ce qu’il ressent avant d’enfiler à nouveau les gants de huit onces.

« Je me sens bien. Très excité », a déclaré Ngannou. « J’ai terminé mon entraînement hier. Cela a été huit semaines difficiles pour arriver ici et le sentiment d’avoir fait tout ce que vous auriez dû faire est incroyable. Je ne peux pas attendre le combat maintenant.

La performance de Ngannou contre Tyson Fureur était tout simplement spectaculaire. En entrant dans la compétition en tant qu’outsider massif, « The Predator » n’a eu aucun problème à se tenir debout et à échanger avec « The Gypsy King » pendant 10 tours, et a même réussi un renversement contre le grand P4P au troisième tour.

Lorsqu’on lui a demandé comment il envisageait de se préparer pour Joshua, contrairement à la façon dont il s’était entraîné pour le combat contre Fury, Ngannou a répondu :

« Tyson Fury est très habile. Il a beaucoup de jeu de jambes et beaucoup de mouvements corporels, mais en fin de compte, je pense que c’est pareil. Lorsque vous vous entraînez pour Tyson Fury, la même chose se produit avec Anthony Joshua. Il suffit de noter sa puissance de frappe, mais je pense que c’est fondamentalement la même chose. Bon jeu de jambes, reculez. Tout ça.

En matière de pouvoir, rares sont ceux qui frappent plus fort que Francis Ngannou. Entre 2015 et 2022, il a remporté 12 victoires sous la bannière de l’UFC, dont 11 par voie éliminatoire, dont des victoires contre les anciens champions du monde Andrei Arlovski, Cain Velasquez, Junior dos Santos et Stipe Miocic.

« Je crois que si j’atterris sur quelqu’un, je l’assommerai », a ajouté Ngannou. « La question est : comment atterrir ? C’est la chose la plus difficile. Tout le monde dans cette division… Presque tout le monde ici peut assommer tout le monde, mais vous apprenez à transporter cette puissance et cette énergie du premier au cinquième round et 10 rounds tout en étant capable de frapper quelqu’un fort ou d’assommer quelqu’un après tout. la fatigue et tout. C’est un jeu d’échecs.