Sean O’Malley est convaincu qu’il n’aurait besoin que de « quelques minutes » pour s’étouffer…


Malgré de gros combats dans un avenir proche, Sean O’Malley et Ryan Garcia semblent seulement intéressés à parler l’un de l’autre.

Ce samedi 9 mars, « Sugar » mettra pour la première fois son titre mondial des poids coq en jeu en rencontrant le seul homme à l’avoir battu jusqu’à présent dans l’Octogone, Marlon ‘Chito’ Vera. Le combat marquera le retour de la promotion à Miami pour UFC 299 qui comprend également un affrontement léger à enjeux élevés entre le favori des fans de la division Dustin Poirier et le prétendant montant Benoit Saint-Denis.

Le combat d’O’Malley avec Vera n’a pas fait la une des journaux dans les semaines qui ont précédé le match revanche tant attendu. Au lieu de cela, « Sugar » a été impliqué dans une querelle avec l’ancien champion par intérim des poids légers WBC. Ryan García.

La star de la boxe de 25 ans a fait des vagues en racontant Ariel Helwani qu’il «détruirait» O’Malley à l’intérieur de l’Octogone. Cela a incité O’Malley à répondre, affirmant qu’il « tuer » Garcia « en quelques minutes » s’ils entrent un jour ensemble dans la cage.

Sean O’Malley a doublé cette déclaration lors d’une récente apparition sur le Podcast PDB avec Patrick Bet-David. Interrogé par l’animateur de l’émission combien de temps il lui faudrait pour envoyer Garcia dans un combat de MMA, O’Malley a répondu avec optimisme que cela ne prendrait que quelques minutes, bien qu’il ait admis être humble dans sa prédiction.

« Je pense que le chemin le plus rapide vers la victoire serait probablement de l’étrangler. Je pourrais probablement m’étouffer [Ryan] dans quelques minutes… c’est faire preuve d’humilité », a déclaré O’Malley.

Alors que Sean O’Malley se rapproche de son premier événement principal en tant que champion de l’UFC, Ryan Garcia se prépare à saisir l’opportunité de remporter à nouveau l’or en boxe autour de sa taille. « The Flash » devrait se réunir Devin Haney pour le championnat WBC des super-légers le 20 avril au Barclays Center de Brooklyn.